Réseau Régional des Centres d'Information sur les Droits des Femmes de Poitou-Charentes

ACCUEIL

QUI SOMMES-NOUS ?

NOS SERVICES

NOS ACTUALITES

CENTRE DE RESSOURCES

DOSSIERS THEMATIQUES

LIENS

INTRANET

ACCES DIRECT
AUX CIDF
DEPARTEMENTAUX

Cliquez ci-dessous dans le département de votre choix pour accéder au CIDF le plus proche de chez vous.

carte de la région poitou charentes avec positionnement des CIDF départementaux
UR-CIDFF Poitou-Charentes
47 rue des Deux Communes
86180 Buxerolles
Tél : 05 49 52 13 81
Fax : 05 49 62 84 26
Mél : site-urcidf-pch
@orange.fr

Web : infofemmes-pch.org
VIE DU SITE
Si vous souhaitez être informé(e) des évolutions de notre site, inscrivez-vous !

se désinscrire
Logos DRDFE, Rgion Poitou Charentes, Fonds Social Europen
Nous remercions nos financeurs :
- La Délégation Régionale des Droits des Femmes et à l'Egalité
- La Région Poitou-Charentes
- L'Union Européenne

L’égalité femmes hommes

On ne naît pas femme, on le devient.
Simone de Beauvoir

L’égalité femmes/hommes

Des avancées réelles se sont manifestées au cours des trente dernières années en ce qui concerne la place des femmes dans notre société. Et ceci est tout particulièrement vrai dans le monde du travail. Ainsi, sur cette même période, le taux d’activité des femmes de 25 à 49 ans est passé de 40 à plus de 80 %. Un progrès indéniable !

Mais tout n’est pas rose… En effet :

- Si les femmes ne s’arrêtent plus de travailler pour élever les enfants, leur indépendance économique est souvent tempérée par leur prise en charge de la majorité des tâches domestiques.

- Elles occupent majoritairement des emplois moins qualifiés et/ou à temps partiel non choisi, dans des secteurs professionnels souvent dévalorisés et avec moins de prise de responsabilités que leurs collègues masculins.

- Sur 31 catégories socioprofessionnelles, 6 concentrent à elles seules 61 % de l’emploi des femmes. Une tendance qui se renforce (52 % en 1983).

- Les femmes sont plus fréquemment au chômage, en statut précaire. Plus souvent que les hommes, elles constituent une population de travailleurs pauvres.

- Parmi les 3,2 millions de salariés qui gagnent moins que le Smic, 80 % sont des femmes.

La pauvreté au féminin

Dans notre société, l’inégalité économique entre les femmes et les hommes persiste. Les femmes sont plus pauvres que les hommes et le phénomène s’accentue.

Ainsi, selon le rapport 2005-2006 de l’Observatoire de la pauvreté et de l’exclusion sociale, la proportion des femmes en situation de pauvreté augmente régulièrement en France. Les femmes représentent 51 % de la population française, mais 53 % des individus pauvres de notre pays.

Accès limité à la santé, à l’éducation, au logement, un environnement dangereux, une discrimination ou l’exclusion sociale… telles sont les principales conséquences de cette précarité.

"Cette pauvreté s’explique essentiellement, selon le rapport de l’observatoire, par divers facteurs structurels, les femmes étant largement majoritaires parmi les chefs de familles monoparentales ou parmi les personnes âgées vivant seules et n’ayant jamais travaillé".

De plus, à la fin des années 80, le chômage a connu une recrudescence importante et les femmes ont été touchées en priorité.

A cela s’ajoutent les emplois à bas salaire, à temps partiel ou en contrat précaire, un phénomène largement répandu parmi la population féminine ; ainsi que les écarts de rémunération entre les femmes et les hommes.

Quant aux dernières mesures concernant les retraites, très inéquitables, elles commencent déjà à peser fortement sur la précarité féminine.

L’éradication de la pauvreté passe avant tout par une remise en cause profonde des rapports sociaux, leur plus grande égalité entre les femmes et les hommes, par une participation équilibrée des femmes au marché du travail et par des mesures sociales et économiques qui répondent véritablement aux besoins HUMAINS.

Crédits | Mentions légales
Plan du site