Réseau Régional des Centres d'Information sur les Droits des Femmes de Poitou-Charentes

ACCUEIL

QUI SOMMES-NOUS ?

NOS SERVICES

NOS ACTUALITES

CENTRE DE RESSOURCES

DOSSIERS THEMATIQUES

LIENS

INTRANET

ACCES DIRECT
AUX CIDF
DEPARTEMENTAUX

Cliquez ci-dessous dans le département de votre choix pour accéder au CIDF le plus proche de chez vous.

carte de la région poitou charentes avec positionnement des CIDF départementaux
UR-CIDFF Poitou-Charentes
47 rue des Deux Communes
86180 Buxerolles
Tél : 05 49 52 13 81
Fax : 05 49 62 84 26
Mél : site-urcidf-pch
@orange.fr

Web : infofemmes-pch.org
VIE DU SITE
Si vous souhaitez être informé(e) des évolutions de notre site, inscrivez-vous !

se désinscrire
Logos DRDFE, Rgion Poitou Charentes, Fonds Social Europen
Nous remercions nos financeurs :
- La Délégation Régionale des Droits des Femmes et à l'Egalité
- La Région Poitou-Charentes
- L'Union Européenne

Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes : 25 novembre

La violence n’est ni naturelle ni inévitable.

Le 17 décembre 1999, par sa résolution 54/134, l’Assemblée générale des Nations Unies a proclamé le 25 novembre Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, et a invité les gouvernements, les organisations internationales et les organisations non gouvernementales à organiser ce jour-là des activités conçues pour sensibiliser l’opinion au problème.

Dans son texte qui définit la violence à l’égard des femmes comme tout acte portant un préjudice physique, sexuel ou psychologique, dans la sphère privée comme dans la sphère publique, l’Assemblée générale des Nations Unies exprime sa crainte que la violence à l’égard des femmes ne soit un frein à leur lutte pour l’égalité des chances dans les domaines juridique, social, politique et économique.

Les militantes en faveur des droits des femmes ont choisi en 1981 la date du 25 novembre comme journée de lutte contre la violence, en mémoire des trois soeurs Mirabal, militantes dominicaines brutalement assassinées sur les ordres du chef de l’État, Rafael Trujillo (1930-1961).

Violences

Crédits | Mentions légales
Plan du site